Norme IEC 61482-2 : vêtements de protection contre les dangers thermiques d’un arc électrique

La norme IEC 61482-2 définit les vêtements de protection pour l’exécution de travaux sous tension au cours desquels l’exposition à un arc électrique constitue un risque. Ces EPI protègent ainsi contre les conséquences thermiques d’un arc électrique. Également appelé Arc Flash, ce dernier désigne une décharge qui traverse l’air d’électricité haute ou basse tension, et ce, entre des éléments conducteurs. Le risque lié à l’usage de cet outil se produit lors de travaux d’entretien ou d’installations électriques. Le principal risque humain est donc les brûlures graves, voire mortelles. Le port d’une protection adaptée sera de mise pour se prémunir de ces risques de lésion définitive.

L’utilité des EPI certifiés IEC 61482-2

Les vêtements de protection conformes à la norme IEC 61482-2 entrent dans la classe de risque III. Ils sont identifiables par le pictogramme normatif visible sur les vêtements de travail. Le symbole détermine la classe de protection de l’arc électrique du matériel et des vêtements au moyen d’un arc électrique limité et ciblé. On peut procéder de deux manières pour évaluer la résistance des vêtements de travail.

Box test

En Europe, on utilise le « box test » pour tester l’efficacité de cette protection. Cette méthode de test est comparable à CLC TS 50354. Le test en question consiste à provoquer un court-circuit, faisant ainsi jaillir un énorme jet de flamme. La température sera mesurée sur la face extérieure du tissu et l’arc électrique ne dure pas plus de 500 ms. Cela permet de déterminer si la chaleur est évacuée assez rapidement. Après une exposition, le vêtement doit rester fonctionnel. En d’autres termes, les coutures restent intactes et les accessoires (fermetures à glissière) toujours opérationnels. Si les résultats sont positifs, le vêtement peut être marqué dans la classe 1. Avec une puissance électrique de 4 kA ou 7 kA, le vêtement sera classé dans la classe 2. En se référant à ces données, on examine le temps nécessaire pour engendrer une brûlure au second degré. Le test permettra également d’évaluer l’embrasement, la formation de trous et la fonte.

Test Open Arc

La seconde méthode d’essai s’appelle le « Test Open Arc » où la résistance de l’arc sera exprimée en valeur ATPV (Arc Thermal Performance Value). Cette valeur désigne l’énergie thermique incidente maximale où une matière protège le porteur contre des brûlures au second degré. Ce test présente l’avantage de pouvoir choisir un EPI de manière plus ciblée en fonction de cette valeur ATPV. En outre, le Test Open Arc est considéré comme étant plus efficace pour sélectionner l’équipement de protection individuelle approprié.

Les exigences posées par la norme 61482-2/ IEC sont appliquées aux vêtements de soudage EN ISO11611. Les vêtements de protection ne constituent pas à eux seuls une protection suffisante et doivent être associés à d’autres équipements de protection tels que les casques, les gants et la visière.