Norme SBP : chaussures de sécurité

La Norme EN ISO 20345 est un texte règlementaire strict sur des caractéristiques protectrices des chaussures de sécurité. Elle correspond à la présence d’embout de protection et de semelle antiglisse. La norme additionnelle indique la semelle anti-perforation. En effet, la classification EN ISO 20345 comprend des classes (SB, S1, S1P…) puis des propriétés optionnelles (P, C, HRO…).

La classe SB et la propriété complémentaire P

Notons que la classe SB renferme des exigences fondamentales qui sont :

  • La qualité et la performance des matériaux de fabrication ;
  • La capacité à résister à l’abrasion ;
  • La résistance à la flexion et à la déchirure ;
  • La perméabilité à la vapeur d’eau ;
  • La caractéristique antidérapante des semelles.

L’indication P ne concerne pas toutes les chaussures de sécurité. Celles qui en portent le symbole sont dotées  de semelles fabriquées à partir d’acier ou d’un autre matériau  mais qui doit être anti perforation. Cette norme optionnelle est obligatoirement associée à S1P et S3.

Des chaussures de sécurité sont fabriquées, testées et certifiées EN ISO 20345 SBP si :

  • Elles sont munies d’embouts de protection résistants jusqu’à 200 Joules et 15000 Newton ;
  • Elles possèdent des semelles traitées antiglisse ;
  • Les semelles ont aussi des propriétés anti-perforation, indiquées par le symbole « P ».

Les types de semelles anti-perforation

On distingue deux types de semelles anti-perforation. Mais avant toute chose, il faut comprendre que la semelle disposant de la propriété anti-perforation est déposée entre deux semelles intérieure et extérieure.

La semelle intermédiaire en acier

Le matériau est de l’acier enduit ou de l’acier inoxydable. La semelle en acier est fine et invisible lorsqu’on ôte la semelle de confort. Elle est conductrice de chaleur, de froid et d’électricité. Elle est recommandée pour le travailleur exposé à des objets pointus et de tailles minuscules.

N’étant pas très flexible, la semelle intermédiaire en acier préserve toutes les propriétés du métal. Elle ne protège pas complètement la zone interne de la chaussure, car quelques millimètres ne sont pas couverts sur les côtés.

La semelle en acier peut être sujet à la corrosion surtout si elle a un revêtement en carbone.

La semelle intermédiaire en matériaux tissés

La semelle de protection en tissu matelassé se constitue en général de fibres d’Aramid. Elle est flexible et légère. Lorsqu’on retire la semelle de confort, elle est visible. Elle ne conduit ni la chaleur, ni le froid, ni l’électricité.

Elle est dédiée au travailleur qui exerce dans un milieu avec portique et scanner de sécurité.

Elle recouvre toute la partie intérieure de la chaussure. Elle résiste à l’abrasion, à la température et à la coupure.