Norme antistatique

Certains secteurs d’activité ont des risques d’accident de travail bien plus élevés que d’autres, c’est le cas notamment dans le milieu industriel. Pour assurer la sécurité, des Equipements de Protection Individuelle sont donc à disposition des employés lorsque la situation l’exige. Dans le cas où un environnement de travail expose un agent aux risques de choc électrique, d’étincelles voire d’explosions, le port d’équipements antistatiques est obligatoire. Découvrez-en plus sur cette norme dans ce qui suit.

Mieux connaitre la norme antistatique des EPI

Chaque mouvement d’une personne génère une charge statique, et plus particulièrement lors d’un contact entre des vêtements et une autre surface (le corps, d’autres vêtements ou objets). Cette friction peut créer une décharge d’électricité statique, qui a son tour peut créer des étincelles qui peuvent être potentiellement (très) dangereuses, et parfois mortelles.

C’est pour éliminer ces risques qu’un salarié devra s’équiper correctement lorsqu’il travaille dans un espace chargé en électricité statique ou lors de la manutention de certains objets. Le but de l’équipement antistatique sera alors de dissiper rapidement les charges pour qu’elles n’entrainent aucune conséquence.

Les différents EPI antistatiques

Parce que la charge électrostatique se retrouve finalement partout, un grand nombre d’EPI ont des propriétés antistatiques.

Les chaussures et les bottes de sécurité sont toutes normées EN ISO 20345. Toutes les chaussures catégorisées EPI à partir de la catégorie S1 (incluant également S1P, S2 et S3) sont antistatiques. Il en va de même pour les bottes de sécurité dans les catégories S4 et S5.

Tout comme les vêtements, les gants antistatiques doivent aussi répondre à la norme EN 1149-5. Cette norme garantit un équipement qui dissipe la charge électrostatique rapidement.

Certains cas et certains environnements imposent aussi le port de protection pour la tête, le visage et même les oreilles (l’ouïe) contre une décharge électrostatique. Dans ce cas, les équipements devront être normés ATEX, car les composants électroniques de ces EPI sont électrostatiques.

Les métiers requérant le port d’équipements antistatiques

Quel que soit le poste d’un salarié, dès lors qu’il évolue dans une zone ATEX (Atmosphère Explosive), le port d’EPI antistatiques appropriés devient obligatoire. Dans ce genre d’environnement de travail, la moindre étincelle peut en effet provoquer une explosion.

Cette norme antistatique est aussi fréquemment utilisée dans l’industrie chimique, dans le transport, dans tout ce qui est service d’eau, de gaz et d’électricité ou encore dans l’extraction pétrolière et gazière.

On notera cependant qu’il faudra une autorisation d’un responsable concernant le port de cet EPI dans une atmosphère enrichie en oxygène.