CI : Semelles isolantes contre le froid

L’isolation thermique que fournit une chaussure de sécurité concerne différents niveaux, dont l’isolation de la semelle contre le froid. Il est donc à savoir que le marquage CI de l’anglais « Cold Insulation » ou isolation du froid est réservé uniquement aux semelles ayant la capacité d’isoler les pieds du sol froid. Ceux dont le travail consiste à travailler dans un milieu à basse température doivent ainsi privilégier les chaussures de travail comportant cette norme afin d’assurer le confort des pieds, mais surtout pour éviter les dommages ou lésions dues au froid.

Les conditions pour obtenir la norme CI

La norme CI qui est détaillée dans les normes ISO 20345 et ISO 20347 spécifie les limites avec lesquelles la semelle peut conduire le froid. Afin de s’assurer que la semelle réponde à la norme CI, un test est effectué.

La température intérieure de la chaussure est ainsi mesurée au niveau de la semelle. La chaussure remplie de billes d’acier est ensuite placée dans un environnement froid à – 17 °C ± 2 °C pendant 30 minutes. Après ce délai, la diminution de la température de la surface de la semelle intérieure est mesurée. Pour que la semelle soit considérée comme étant isolante contre le froid, cette diminution de température ne doit pas dépasser les 10 °C.

Ainsi, cette norme donne une bonne indication de la capacité d’isolation de la semelle contre le froid, ce qui est utile quand le travail impose de marcher sur des surfaces froides. Il ne faut pas toutefois la confondre avec l’isolation de confort qui concerne le confort thermique fourni par l’ensemble de la chaussure.

Qu’est-ce que l’isolation de confort ?

Comme il a été évoqué ci-dessus, l’isolation de confort concerne l’ensemble de la chaussure. Il s’agit donc de tous éléments qui composent la chaussure de travail et qui ont un impact sur sa capacité d’isolation thermique.

Une chaussure dotée d’une coque en métal pour la protection des orteils aura, par exemple, tendance à accumuler du froid qui sera restitué aux orteils. Ainsi, mis à part l’isolation thermique fournie par la semelle certifiée CI, il est important de considérer la composition de la chaussure pour avoir une idée précise de sa capacité à fournir un excellent confort thermique. S’intéresser aux différentes couches isolantes que comporte la chaussure s’avère alors utile.