Norme EN 374 : gants de protection contre les produits chimiques

Le premier outil de travail dont l'homme dispose est indéniablement la main. Il est alors essentiel de la protéger. L'objectif de la norme EN 374 est de mettre le travailleur à l'abri des risques chimiques dans l'accomplissement de sa tâche. Il est de ce fait important de choisir la bonne matière de gants de protection suivant les produits chimiques que vous envisagez de manipuler. Ces gants doivent-ils être en cuir, latex, textile, PVC, nitrile ou néoprène ? Doivent-ils être anti froid ou anti chaleur? Ce sont les questions qui viennent à l'esprit au moment de choisir cet EPI.

Une  norme relative aux gants de protection contre les produits chimiques

La norme EN 374 est relative aux gants de protection contre les produits chimiques. Pour obtenir la certification des tests de perméation sont réalisés quand un fabricant revendique une protection contre un produit chimique.

Certaines modifications ont été apportées en 2016. Ainsi un test de dégradation est également fait qui doit permettre de décrire la transformation physique du gant quand celui-ci est en contact continu avec le produit chimique testé. De plus, 6 nouveaux produits chimiques figurent désormais dans la liste des composants dangereux codés par une lettre.

La norme EN 374 pour la protection de divers métiers

Divers professionnels travaillant de leurs mains sont concernés par les gants de protection. L'environnement de travail a ses risques spécifiques suivant les tâches à réaliser. Ces risques sont de natures diverses : chimique, thermique ou mécanique. Même si les gants chimiques professionnels (en néoprène, en PVC ou autre) doivent être conformes à la norme EN 374, il va sans dire que chaque matière réagit différemment face à un produit chimique de sorte que le gant de protection contre le risque chimique universel n'existe pas.

La norme EN 374 ne suffit pas à elle seule à protéger efficacement l'utilisateur qui peut être exposé à des risques mécaniques. Si le gant n'est pas résistant mécaniquement, la protection contre un produit chimique peut présenter une faille, par exemple avec la perforation ou la déchirure du gant.

Une norme qui se décline en différentes parties

La norme EN 374 classe les gants en 3 types :

  • Type A : test de perméation de 30 minutes réalisé pour au moins 6 produits de la nouvelle liste des produits dangereux.
  • Type B : test  de 30 minutes réalisé pour au moins 3 produits.
  • Type C : test de 10 minutes pour au moins 1 produit.