Cadeaux supplémentaires pour cet été !
 Contactez-nous au 01 85 09 28 33
 Livraison OFFERTE dès 49€ TTC ! 

Vêtements de travail | Chaussures de sécurité | EPI

Gants anti-coupure


Veuillez patienter...

72 article(s)

Page :
  1. 1
  2. 2

Les mains, parties du corps utiles dans tout travail, sont généralement sollicitées pour des tâches difficiles et subissent par conséquent des agressions en tout genre, notamment des coupures. Les métiers dans le BTP ou l’industrie impliquent souvent leur port pour éviter tout dommage ou perte de leur usage. En ce sens, les protéger est d’une importance capitale dans la mesure où elles sont fragiles. Ainsi, faire le bon choix du gant anti-coupure convenant à sa profession est essentiel.

Gant anti-coupure : un EPI indispensable

Un gant anti-coupure est avant tout un EPI ou équipement de protection individuelle conçu pour protéger son porteur contre les dangers qui peuvent survenir dans sa profession. Néanmoins, il ne constitue pas le seul EPI qui soit requis lors d’un travail manuel. Son utilisation ne doit donc être considérée comme indispensable que s’il constitue un complément d’autres protections faisant partie des mesures d’élimination ou de réduction des risques.

Un gant anti-coupure est le fruit de l’évaluation effectué par les professionnels, les fabricants, mais aussi la collectivité ainsi que les entreprises et industries. Dans cette étude, il a donc été mené des tests qui ont permis de définir les critères qui facilitent la tâche à l’utilisateur de choisir le modèle qui correspond à son métier et ses caractéristiques (usage quotidien, usage dans la scierie, maniement de métaux, etc.).

Lorsqu’il s’agit de gants anti-coupure, l’analyse de l’activité et des risques y afférents est cruciale. Dans une scierie par exemple, en fonction de l’outil utilisé, les gestes associés, la localisation du risque de coupure sur les mains, le modèle conseillé pourrait varier d’un ouvrier à un autre.

La norme concernant le gant anti-coupure

La norme EN 388 qui concerne les résistances mécaniques est la règlementation régissant la conception (matériaux, niveau de sécurité, durabilité, etc.) et les conditions d’utilisation d’un gant anti-coupure. Pour signaler la conformité, il doit donc porter un pictogramme avec une mention « dangers mécaniques EN 388 » en dessous suivi de chiffres. Ces derniers représentent le niveau de résistance aux agressions qui suivent :

-          Résistance à l’abrasion de 0 à 4 : il s’agit du nombre de cycles d’abrasion requis pour user le gant

-          Résistance à la coupure par lame (0 à 5) : c’est le nombre de cycles requis pour couper le gant, la vitesse de coupe étant constante

-          Résistance à la déchirure (0 à 4) : la force requise pour rompre le gant

-          Résistance à la perforation (0 à 4) : la force requise pour percer le gant avec un poinçon standard.

Si un X se trouve à la place de ces chiffres, cela signifie que la résistance n’a pas été testée.

Par ailleurs, les gants présentant ces niveaux de résistance conviennent pour protéger leurs utilisateurs des coupures par lame à l’intérieur de la main (cutter, couteau, tesson de verre…). Mais dans le cas d’un risque de coupure sur le dos de la main par une scie ou une chaine (tronçonneuse, scie circulaire…), les gants doivent répondre à une autre norme : EN 381-7

Le gant anti-coupure respectant la norme EN 381-7

En général, le gant pour la main gauche est uniquement équipé d’une protection suivant la norme EN 381-7. Celui de droite ne doit pas en être muni pour des raisons de prise en main. À titre d’exemple, un bûcheron a besoin d’avoir une dextérité et un bon sens du toucher pour contrôler l’accélérateur de sa tronçonneuse. Toutefois, si un utilisateur est gaucher ou que l’évaluation des risques concernant son métier révèle un danger pour sa main droite, la protection doit être pour ses deux mains.

Qui plus est, 2 types de protection sont proposés par les fabricants :

-          Le Design A offrant une protection au niveau du dos de la main. Les doigts ne sont donc pas protégés. La surface protectrice est de 11 cm de largeur et 12 cm de hauteur jusqu’au point le plus haut.

-          Le Design B offrant une protection pour le dos de la main et pour les doigts, excepté le pouce. La surface protectrice est de 11 cm de largeur et 19 cm de hauteur jusqu’au point le plus haut.

Ainsi, lors du choix du gant de travail, il est donc crucial d’identifier sur le modèle les informations suivantes :

-          En 381-7

-          Classe…

-          Protection main…

-          Design…

Au cas où le risque de coupure pourrait s’étendre sur l’avant-bras, un gant anti-coupure n’est plus suffisant pour assurer la protection de son utilisateur. Ce dernier doit porter un vêtement spécial préservant la partie supérieure de son corps de tout danger.