Qualité d’une chaussure de sécurité

La protection individuelle qui nécessite un équipement approprié commence par les chaussures de sécurité, car la sécurité et la santé au travail du travailleur passent d’abord par les pieds bien à l’abri. La productivité du travailleur serait passablement diminuée s’il devait se soucier de toujours faire très attention où mettre les pieds.

Les orteils bien protégés, les chevilles à l’abri d’éventuels chocs et les plantes de pied ne risquant pas de se faire perforer, de brûler ou de geler motivent le travailleur à se donner à fond dans sa tâche, confiant qu’il est de bien tenir sur ses pieds. Si les chaussures qu’il porte rehaussent son sex-appeal parce que le design lui confère de l’élégance, le travail ne peut que lui plaire.

A chaque métier ses chaussures de sécurité

Confort, légèreté et respirabilité sont les qualités standards que les chaussures de sécurité doivent avoir. Bien adaptées à la morphologie du pied, les chaussures de sécurité doivent inspirer la plus grande fiabilité eu égard à la dangerosité des différents métiers. Si dans le secteur de l’huile ou du pétrole  où il y a risque d’épandage, les chaussures gagnent à inclure des semelles anti-dérapage, dans les métiers de l’électricité, les chaussures devraient être anti électrostatiques. Il y'a donc de nombreux avantages au port de la chaussure de sécurité.

Les normes établies en matière de chaussures de sécurité

Comme chaque métier comporte son lot de contraintes et de dangers possibles, les normes établies pour protéger les travailleurs ont été pensées pour répondre aux menaces qu’ils encourent. Les risques auxquels ils s’exposent sont de nature diverse : chute de matériaux, décharge électrique, épanchement chimique, exposition thermique, mouvement mécanique, etc.

D’une manière générale, la chaussure de sécurité comporte selon le métier en question, plusieurs des agencements énumérés ci-dessous :

  • - un bout à coquille pour parer aux chutes d’objets
  • - une semelle anti-dérapage
  • - une semelle renforcée de matériau anti-perforation
  • - un design qui permet le maintien de la cheville pour éviter le risque d’entorse

Ces caractéristiques sont codifiées  par les textes en vigueur pour la protection du travailleur et la norme est libellée en une série de numéros à laquelle on se réfère pour identifier le type de chaussure de sécurité.

L’entretien des chaussures de sécurité

Pour que la chaussure de sécurité donne son maximum d’efficacité dans un délai long, certains gestes et certaines habitudes doivent être adoptés :

  • - une bonne hygiène corporelle pour assurer le confort et l’intégrité du pied,
  • - toujours équiper la chaussure d’une semelle amovible appropriée à la situation : antimycoses, antifongiques, antibactéries, etc.
  • - entretien de la chaussure en nettoyant aussi bien l’intérieur que l’extérieur
  • - rangement des chaussures dans un endroit à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Consultez les pages suivantes pour plus d'informations