Norme EN 149 : masques respiratoires filtrants FFP3

Travailler dans un environnement poussiéreux avec la présence de ciment, de charbon, la silice, l'aluminium et les minerais de fer nécessite le port de masque tel que le masque FFP ou Filtering Facepiece Particles. Les masques FFP sont constitués de 3 catégories :

  • FFP1 utilisé surtout comme masque anti-poussières,
  • FFP2 principalement utilisé dans le domaine de l'industrie, du verre ou de l'agriculture
  • FPP3, c'est le plus filtrant des masques FFP. Utilisé pour se protéger de très fines particules comme l'amiante et la céramique, entre autres.

Le matériel pour la protection respiratoire

Le masque FFP couvre le menton, le nez et la bouche. Il est surtout adapté à la filtration des poussières, aérosols et autres fines particules, solides ou liquides. D'encombrement réduit, il peut être utilisé dans les travaux très poussiéreux ou en milieu pharmaceutique.

Le masque FFP est un appareil de protection respiratoire jetable qui sert surtout contre les particules et contre diverses maladies transmissibles dans l'air. Le masque de niveau FFP3 a une capacité de filtration de 99,95%. FFP3 est le niveau de filtration le plus élevé, de ce fait, la respiration a du mal à traverser les différentes couches. C'est la raison de la présence d'une valve permettant de faciliter l'effort de respiration. A la différence du masque chirurgical, le masque FFP protège contre l'inhalation d'agents infectieux ou de polluants.

Là où les particules solides ou liquides sont très présentes, le port du masque FFP3 s'impose. Ainsi, le travail dans l'industrie du verre, dans la fonderie et dans le bâtiment nécessite le port de cet équipement.  Il protège, entre autres, contre les virus grippaux tels que la grippe aviaire, la peste pulmonaire ou la tuberculose. Le masque appartient à la catégorie des appareils filtrants, c'est-à-dire qui filtrent l'air extérieur respiré par l'utilisateur.

Pour des raisons évidentes d'hygiène, le masque est à usage strictement personnel. Comme le masque ne fournit pas d'oxygène, il ne faut pas l'utiliser dans un environnement où la teneur en oxygène est inférieure à 19%.

Pour revendiquer la norme EN 149 FFP3

La norme FFP3 découle de la norme EN 149. Le masque doit alors remplir des conditions rigoureuses pour qu'il réponde aussi bien à la norme EN 149 qu'à la norme FFP3 qui certifient les critères d'exigence d'un appareil de protection respiratoire :

  • Le pourcentage de filtration d'aérosols doit être de 99,95%,
  • Le pourcentage de fuite vers l'intérieur est de 2% au maximum,
  • Il doit avoir la qualité et la garantie d'une fabrication ISO 9001 et ISO 14001,
  • Ses contours doivent être ergonomiques.