Contactez-nous au 01 85 09 28 33
 Livraison OFFERTE dès 99€ TTC ! 

Vêtements de travail | Chaussures de sécurité | EPI

Trousses de secours


Veuillez patienter...

6 article(s)

Que ce soit à la maison, en voyage ou dans la voiture, la trousse de secours est devenue un équipement indispensable. Effectivement, personne n’est à l’abri d’un accident, qu’il soit grave ou non. La meilleure chose à faire c’est de s’équiper en conséquence afin de minimiser autant que possible les risques et d’augmenter la chance de survie de la victime. L’essence même de la trousse de secours. La trousse de secours est un objet pratique à condition bien sûr que son contenu soit conforme aux normes en vigueur et préparé comme il faut.

Qu’est-ce qu’une trousse de secours ?

Une trousse de secours est une boîte où sont entreposés les médicaments et les accessoires de premiers soins indispensables en cas d’urgence ou de bobos. Les malaises, les hypoglycémies, les accidents de la route, les chocs anaphylactiques et les crises sont classés comme étant des situations d’urgence. En ce qui concerne les bobos, ils désignent les petits traumatismes (égratignure, blessure et brûlure superficielles, bleus...).

La trousse de secours se reconnaît facilement à son apparence. Chez les particuliers, ce peut-être une boîte à proprement dit, un sac ou encore une sacoche. Au sein des entreprises, par contre, elle prend généralement la forme d’un coffret, d’un sac souple et d’une armoire à pharmacie.

Que dit la loi à propos de la trousse de secours ?

Quand bien même la possession d’une trousse de secours ne serait pas obligatoire pour les particuliers, elle est vivement recommandée par les experts en secourisme et en santé. Les avantages qu’elle offre sont d’autant nombreux et variés.

Pour les professionnels, les règlementations concernant la trousse de secours sont définies par les articles R 4224-14 et R4224-23 du Code du travail. Ils stipulent, d’une part, que tous les lieux de travail doivent être équipés d’un matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible, et d’autre part que le matériel de premiers secours doit impérativement faire l’objet d’une signalisation par panneaux (rectangulaire ou carré avec un dessin figuratif blanc sur fond vert). 

Tous les secteurs d’activité sont soumis à cette législation, des chantiers BTP aux ateliers, en passant par les bureaux, les artisans et les équipes de maintenance. Même les chauffeurs de véhicule utilitaire et de taxi sont obligés de s’y conformer.

Trousse de secours VS boîte à pharmacie 

La trousse de secours, tout comme la boîte à pharmacie, permet de prodiguer des soins d’urgence aux personnes victimes d’accident et/ou de traumatisme. Les principales différences résident dans les caractéristiques, la contenance et le prix.

De par sa dimension, une boîte à pharmacie reste plus pratique qu’une trousse de secours. Néanmoins, cette dernière est moins volumineuse et facile à transporter. Il est même possible de la ranger dans une boîte à pharmacie. Pour ce qui est du contenu, il faut savoir que celui de la trousse de secours varie selon l’usage. On distingue ainsi les trousses de secours à la maison, en voyage et dans la voiture. Les boîtes à pharmacie étant plus spacieuses, leur capacité de charge est plus élevée.

Une boîte à pharmacie est plus dispendieuse qu’une trousse de secours qui, d’ailleurs, se décline sous plusieurs formes et marques. Elle répond aux besoins du grand public.

Bien préparer sa trousse de secours

Le contenu d’une trousse de secours maison ne sera pas forcément le même que celui d’une trousse de secours voyage. Toutefois, il existe des éléments de base qui doivent à tout prix y être inclus. Les professionnels dans ce domaine se plaisent à les appeler « les incontournables ». Parmi ceux-là, on cite :

-          Les gants à usage unique

-          Les bandages

-          Les compresses

-          Les pansements

-          Le ciseau

-          Le sparadrap

-          Le thermomètre

-          La pince à épiler

-          Le pansement compressif

-          Le masque

-          Les antiseptiques

-          Le collier cervical

-          Le sérum physiologique

-          L’écharpe triangulaire

-          La maille élastique

Quelques médicaments courants viennent également s’ajouter à cette liste : aspirine, paracétamol, tampons alcoolisés, etc. Si vous projetez de partir en voyage, vous pouvez demander à votre médecin ou au pharmacien de vous fournir des cachets contre le mal des transports.