Qualité d'une veste de travail

Au même titre que les chaussures et les gants, les vestes de travail jouent un rôle primordial dans la protection ainsi que le bien-être des employés. Il existe aujourd’hui une infinité de choix, mais il faut savoir que ces articles d’habillement doivent respecter des normes bien précises. Leur qualité et leur efficacité en dépendent.

Veste de travail : les normes

Les équipements de protection individuelle ou EPI, dont les vestes de travail, sont soumis à des lois et à des règlementations biens précises. Ces dernières s’appliquent depuis des années à des domaines très variés, allant de la restauration à la mécanique, en passant les métiers du bâtiment, de bouche et de la santé.

En principe, la norme EN 340 concerne l’ensemble des vêtements professionnels. Elle prend en compte un grand nombre de critères, pour ne citer que l’ergonomie, la résistance, la taille et la dimension. Toutefois, étant donné que les conditions de travail ne sont pas les mêmes pour un ouvrier du bâtiment, un chef de cuisine ou encore un mécanicien bateau, certains modèles sont appelés à répondre à des exigences particulières.

En premier lieu, il y a la norme EN 471 qui s’applique aux vêtements ainsi qu’aux vestes de travail de haute visibilité. Classés 1, 2 et 3, ces équipements sont surtout recommandés aux professionnels œuvrant dans les secteurs du transport, de la santé et du bâtiment. 

Il existe aussi la norme EN 342 attestant de la capacité d’une veste de travail à protéger l’individu contre le froid. Dans ce cas, deux critères sont pris en compte : l’imperméabilité et la respirabilité, c’est-à-dire la résistance évaporative. Tous deux sont notés de 0 à 3. Quand une veste de travail répond à cette norme, elle peut être portée dans des chambres froides, sur des chantiers et dans des champs. En d’autres termes, elle convient parfaitement aux ouvriers industriels, aux agriculteurs, aux architectes et aux artisans du bâtiment.

La norme EN 343, quant à elle, vise principalement les vestes de protection contre les intempéries. Les deux éléments sus-cités seront toujours pris en considération. Même chose pour la notation.

On recense d’autres normes de sécurité spécifiques qui s’adressent à des secteurs d’activité bien définis. On citera notamment l’EN 14116 conçue pour les vêtements de protection contre la chaleur et la flamme et l’EN 13034 qui évalue le niveau de protection contre les produits chimiques. On s’en sert surtout dans les secteurs industriels et de la santé.

Quel tissu choisir pour sa veste de travail ?

Au moins 8h par jour, les employés sont exposés à différents éléments pouvant nuire à leur santé : bactéries, microbes, produits chimiques, pluie, chaleur intense… Raison pour laquelle le choix d’une veste de travail n’est pas à prendre à la légère. En effet, il garantit leur confort et leur sécurité.

Le type et la qualité du tissu figurent en tête de liste parmi les critères à prendre en compte. La raison en est que la résistance de la veste de travail en dépend. En effet, une veste en PVC n’aura aucunement les mêmes performances ni les mêmes caractéristiques qu’une veste en polyester. La première est grandement appréciée pour son imperméabilité et son étanchéité, tandis que l’autre s’illustre de par sa souplesse et elle est également facile à nettoyer.

On trouve également des vestes de travail dotées d’une doublure polaire. Elles sont extrêmement résistantes et protègent efficacement contre le froid. L’allié idéal pour tout professionnel assurant des travaux en extérieur (chauffeur de poids lourd, conducteur d’engin, maçon, agriculteur, pompier, jardinier…).

Majoritairement engagées dans une démarche écologique, les entreprises préfèrent également opter pour des tissus non seulement labélisés (Bio Equitable, Label Oeko-tex, Max Havelaar…), mais aussi fabriqués dans le respect de l’environnement. Il en existe une grande variété disponible à des prix adaptés à tous les besoins.

Partenaire journalier des professionnels, une veste de travail se doit également d’être résistante à l’usure et au lavage. Il s’agit là de qualités techniques qui sont toujours conditionnées par la nature du tissu. Il faut d’ailleurs savoir que pour préserver la bonne hygiène de l’utilisateur, ces articles d’habillement doivent être nettoyés régulièrement et pas n’importe comment.

En matière de veste de travail, ce n’est pas le choix qui manque. La qualité devra primer car il en va de la sécurité des travailleurs. De plus, il est facile de trouver des vestes  de travail à des prix attractifs.

Consultez les pages complémentaires sur le sujet :