Normes de la veste de travail

À l’instar des autres équipements de sécurité obligatoires pour l’exercice de certaines professions, la veste de travail doit aussi répondre à quelques normes règlementaires. Cela lui permet d’offrir le niveau de protection exigé tout en étant confortable à porter.

Les qualités que doit avoir une veste de travail

Portée par les individus exerçants dans l’artisanat, le BTP, l’industrie, le transport, la cuisine et autre. La veste de travail doit être fabriquée de manière à offrir le niveau de sécurité exigé et le confort. C’est en effet la condition permettant de la qualifier comme telle.  C’est-à-dire un équipement protégeant efficacement celui qui la porte contre les risques. Aussi, une veste de travail doit résister à l’abrasion, aux déchirures et aux accrochages avec d’autres matières ou matériaux. Elle doit aussi pouvoir protéger efficacement le travailleur contre les intempéries telles que le froid, le vent, la pluie et la chaleur… De ce fait, elle doit disposer de bonnes aptitudes thermiques tout en étant étanche et imperméable selon les métiers et les besoins.

Les normes auxquelles doit répondre une veste de travail

La veste de travail est soumise à plusieurs normes suivant le métier auquel elle est destinée. On cite entre autres la EN 340, la EN 342, la EN 343 et la EN 471.

La norme EN 340 :

La première, l’EN 340 est la règlementation régissant les équipements de protection sur l’ensemble du continent européen. C’est la norme de référence à laquelle doivent se fier les fabricants de vêtements de travail concernant l’ergonomie, l’usure, l’entretien, les tailles et les dimensions ainsi que les informations que l’utilisateur est censé connaître sur ces produits.

La norme EN 342 :

La norme EN 342, elle, indique les degrés de résistance au froid de la veste de travail, notamment pour des températures extrêmes inférieures à – 5°C. Cette norme spécifie ainsi 2 critères, à savoir le niveau de perméabilité à l’air du vêtement et celui de sa résistance évaporative ou respirabilité. Avec le pictogramme relatif, le nombre du haut indique la classe de perméabilité tandis que celui du bas, le niveau de respirabilité.

La norme EN 343 :

La norme EN 343, quant à elle, concerne également le niveau de protection offert par le vêtement contre les intempéries, dont le vent, le froid et la pluie. La veste de travail qui présente le signe relatif dispose ainsi des caractéristiques d’imperméabilité au vent et à la pluie, avec en haut, le niveau de son imperméabilité et en bas, celui de sa respirabilité.

La norme EN 471 :

La norme EN 471 s’applique en outre sur la visibilité de la veste de travail. Cela signifie que ce vêtement dispose de propriétés réfléchissantes ou fluorescentes, le moyen permettant de signaler aux alentours la présence d’une personne quand on n’y voit pas grand-chose. On qualifie la veste qui en dispose de vêtement de haute visibilité ou de signalisation. Cette norme catégorise toutefois le vêtement selon 2 critères, dont la surface de tissu fluorescente et celle de matière rétro-réfléchissante, les deux mesurées en m2. Selon l’étendue de la surface de ceux-ci, ils sont classés 1, 2 et 3.

La norme EN 11612 :

La règlementation EN 11612 se réfère aux exigences de performance relative aux vêtements de travail permettant de protéger le travailleur contre la chaleur et les flammes. Une veste peut également en faire l’objet selon les conditions de travail, mais cette norme concerne essentiellement les cagoules, les couvre-chaussures et les guêtres.

La EN 1149 détaille enfin les propriétés antistatiques du vêtement de travail afin d’amoindrir le niveau d’électricité des lieux pour éviter des étincelles susceptibles de provoquer un incendie.

D’autres normes non moins importantes communes à tous les vêtements de protection de travail, dont la veste de travail, existent encore, comme l’EN 531, 532 et 533, par exemple, toutes les 3 contre la chaleur et la flamme. La veste de travail est souvent entièrement en coton, en cotonpoly ou polycoton afin de répondre à aux normes de respirabilité en vigueur. Elle doit aussi intégrer différentes poches, très pratiques pour ranger téléphone, outils et pièces de rechange, tout ce qu’il faut aux mécaniciens, électriciens, plombiers, etc.

Consultez les pages complémentaires sur le sujet :