Casques et protections auditives Earline

Hiver 2021

5 Produits

Par ordre décroissant

5 Produits

Par ordre décroissant

Certains travaux requièrent l’usage d’équipements spécifiques. Pour les ouvriers utilisant régulièrement certains types de machines ou travaillant dans un environnement particulièrement bruyant, le port de protection auditive est obligatoire. La réduction du niveau sonore permet de se protéger contre les risques de surdité. Pour travailler en toute sécurité et gagner en productivité, optez pour les casques et bouchons anti-bruit proposés par Earline.

Présentation de la marque

Le groupe Worldwide Euro Protection a vu le jour en 1953. Cet acteur majeur dans la création d'EPI a débuté en proposant des gants de protection. Particulièrement ambitieuse, cette entreprise française localisée à Miribel, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes, a élargi ses activités au fil du temps. Actuellement, elle est présente dans plus de 70 pays à travers le monde.

La production de protecteurs auditifs individuels est confiée à sa filiale Earline. Cette dernière a réussi à gagner en notoriété et à garder une longueur d’avance par rapport à la concurrence. Elle s’est basée notamment sur l’immense savoir-faire que le groupe a acquis depuis ses 65 ans d’existence dans le domaine de la création d’équipements de protection individuelle.

L’utilité d’une protection auditive professionnelle

Ces dernières années, le bruit est de plus en plus important sur les chantiers comme en atelier. La pollution sonore, au fil des expositions prolongées, peut être à l’origine de problèmes graves comme la perte auditive. En outre, plus le niveau sonore est élevé, plus les travailleurs risquent de souffrir de troubles auditifs, avec une dégradation rapide des capacités auditives. La santé physique et mentale est directement affectée, car la nuisance sonore peut engendrer le stress et impacter sur le système endocrinien, cardio-vasculaire et immunitaire.

C’est pour cette raison que le port de protections anti-bruit est indispensable afin de garder une bonne santé auditive. Lorsque le son dépasse les 80 dB, la loi française impose aux employeurs de fournir à leurs salariés des protecteurs auditifs individuels. Ces accessoires sont incontournables dans certains secteurs d’activité tels que l’industrie du bois ou de la construction, ou encore les métiers du tissage. En effet, les machines utilisées affichent un niveau sonore frôlant généralement les 100 dB.

Comment choisir son équipement de protection auditive ?

Le choix d’une protection contre le bruit dépend du niveau de nuisances sonores au sein du lieu du travail du professionnel, mais aussi à sa durée d’exposition à ce bruit. Il existe différents niveaux de bruit : non douloureux, fatigants, pénible et douloureux 

Ainsi il faut calculer l'atténuation sonore minimum adaptée à l’environnement du professionnel pour que le niveau de bruit soit équivalent au niveau le moins dangereux, soit 75 dB. Par exemple, si le niveau de nuisance sonore d’un endroit est de 120 dB, le matériel de protection adapté doit permettre d’atténuer le bruit d’au moins 45 dB.

Ce choix dépend également de l’environnement de travail :

  • Si le professionnel travaille dans un endroit électrique, le mieux est de porter un casque diélectrique (ne conduit pas l'électricité).
  • S’il veut entendre la voix, les alarmes…en éliminant les bruits dangereux, le mieux est le casque actif.

Les différents types de protections auditives

Le choix des protecteurs auditifs individuels doit être effectué en fonction des types de travaux et du niveau sonore. Pour répondre aux besoins des professionnels, la marque Earline propose un large éventail d’accessoires de protection :

  1. avec arceau (avec des embouts de rechange), appréciés pour leur légèreté et le confort de port qu’ils affichent
  2. classiques, réutilisables et simples d’utilisation, capables de s’adapter à la morphologie des conduits auditifs
  • Casques anti-bruit (classiques ou avec radio FM) qui s’adaptent parfaitement à la morphologie de la tête

Toutes les protections auditives proposées par Earline possèdent un fonctionnement dit « passif ». Cela signifie que les sons sont bloqués avant qu’ils n’atteignent le conduit auditif. Cependant, surfant sur la vague des progrès technologiques, la marque propose des accessoires à fonctionnement dit « actif », destinés aux environnements particulièrement bruyants. Ces derniers intègrent la technologie ANR (Active Noise Reduction), un système de traitement et de restitution du signal résolument performant.

Les normes en vigueur

Entrée en vigueur le 15 février 2006, la Directive européenne 2003/10/CE a été mise en place pour protéger les travailleurs exposés aux bruits à longueur de journée. De ce fait, les protecteurs auditifs individuels doivent respecter les normes suivantes :

  • EN 352, une norme européenne répartie en 5 points
    • EN 352-1 relative au casque anti-bruit
    • EN 352-2 portant sur les bouchons d’oreilles
    • EN 352-3 liée au serre-tête monté sur casque de protection dédié à l’industrie
    • EN 352-4 relative au serre-tête à atténuation dépendante du niveau
    • EN 352-8 pour le serre-tête intégrant une radio de divertissement
  • EN 458, une norme européenne indiquant les plages de niveau résiduel à l’oreille préconisées, avec les recommandations relatives à la sélection, à l’utilisation et à l’entretien des protections auditives
  • En 13819, une norme européenne indiquant les méthodes d’essai effectuées pour évaluer le niveau de protection des protecteurs auditifs individuels.