Toques / calots femme

French Days

12 Produits

par page
Par ordre décroissant
  1. Calot de cuisinier LMA
    • Promo -8
    LMA
    Calot de cuisinier
    Prix spécial 3,32 € Prix normal 3,60 €
  2. Blanc
    • Promo -14
  3. Bleu
    • Promo -22
  4. Blanc
    • Promo -4
    • Livraison Gratuite
  5. Noir
    • Promo -8
    Portwest
    Calot de cuisine
    À partir de 2,10 € Prix normal 2,28 €
  6. Noir
    • Coup de cœur
    Portwest
    Bandana Cuisine Chefs
    À partir de 3,97 €
  7. Noir
    • Promo -8
    Robur
    Bandana de cuisine Bandy polycoton
    À partir de 10,34 € Prix normal 11,20 €
  8. Blanc
    • Promo -14
    Robur
    Béret de cuisine Caps polycoton
    À partir de 7,63 € Prix normal 8,90 €

12 Produits

par page
Par ordre décroissant

La toque ainsi que le calot de cuisine sont des accessoires qui permettent de parfaire la tenue professionnelle de cuisine. Ils offrent un véritable confort à la personne qui les porte en plus d’empêcher une éventuelle chute de cheveux ou tout autre corps étranger dans les plats en préparation. Il s’agit surtout d’une garantie de professionnalisme et d’hygiène pour les travailleurs des métiers de bouche et de la restauration.

La toque de cuisinier, mélange entre tradition et professionnalisme

Dans l’opinion collective, la toque de cuisine est tout aussi indispensable que la blouse blanche femme traditionnelle de cuisinier. On l’associe à une sorte d’image traditionnelle dans le métier, mais elle se présente aussi comme un gage de professionnalisme. Dans la gastronomie, elle reste un indice permettant de reconnaitre une cuisine de qualité et d’excellence. Au même titre que les modèles destinés aux hommes, les toques pour femme ont plusieurs variantes comme vous pourrez le constater chez Oxwork.

La toque haute pour femme ou toque de chef

De couleur blanche, haute d’environ 25 cm et profitant d’un certain volume, cette toque classique est souvent associée à un chef cuisinier. Aujourd’hui toutefois, seules quelques cuisines de restaurants l’utilisent. Cependant, elle reste généralement de rigueur chez les restaurants haut de gamme. Il est possible de l’associer avec un pantalon de cuisine, un tablier de cuisine t des chaussures de cuisine.

Le calot pour femme

Il s’agit en quelque sorte de la version moderne de la toque classique. Sa conception a été réalisée pour refléter l’image d’un bon cuisinier. On porte le calot dans tous les secteurs des métiers de bouche et de la restauration. Sa hauteur est de 12 cm.

La casquette, ou béret de cuisine pour femme

La casquette, ou béret de cuisine, est surtout répandue chez les cuisiniers adoptant la cuisine moderne. Les jeunes chefs la portent également.

Le bandana de cuisine pour femme

De par son côté décontracté, le bandana n’est pas beaucoup apprécié dans la haute gastronomie. Il s’agit en effet d’un foulard que l’on noue derrière la tête. Pratique, il s’adapte très bien à toutes les formes et tailles de tête et convient parfaitement à une femme aux cheveux longs.

D’une manière générale, les toques et calots sont disponibles en blancs et en noirs. D’autres couleurs sont possibles en fonction des établissements et du standing de celles-ci. Le tour de tête d’une toque ou d’un calot pour femme est généralement unique. Certains modèles sont ajustables. Ce type de chapeau de cuisine dispose aussi d’œillets d’aération afin de permettre à la tête de réguler sa température et ainsi limiter la quantité de transpiration.

Règlementation sur la coiffe en cuisine

Tout professionnel travaillant en cuisine ou dans une zone de manutention de denrées alimentaires est tenu de respecter un niveau de propreté personnel élevé et doit porter une tenue et des accessoires adaptés et propres. Cela est précisé dans le règlement CE 852/2004 lié aux bonnes pratiques d’hygiène alimentaire. Il s’agit du seul texte qui régit la coiffe dans une cuisine. Cependant, son objectif est clair : éviter d’éventuelles contaminations microbiennes. Il est donc crucial de faire tout son possible pour éviter que des cheveux ou pellicules ne tombent dans les plats. C’est d’ailleurs la principale fonction de la toque et du calot pour femme. Pour le gérant d’un restaurant, ce dernier est tenu d’imposer le port de ce genre de protection.

L’histoire de la toque de chef

Comme toute chose, la toque de chef dispose de sa petite histoire. Mais en oubliant un peu les légendes, on sait que l’apparition de la toque serait suite à un cheveu trouvé dans la soupe du Roi Henry VIII. Le cuisinier y aurait même perdu sa tête, tant le monarque était furieux. Ainsi, son remplaçant devait porter un couvre-chef, qui devint obligatoire dans les cuisines.

Mais la toque telle que nous la connaissons aujourd’hui n’a vu le jour que dans les années 1800 en France. C’est par l’initiative d’un chef nommé Marie-Antoine Carême de renforcer l’idée qu’un chef cuisinier se doit d’avoir un uniforme spécifique. Dans cette entreprise, il voulait que chacun d’eux porte un chapeau de même forme et de mêmes couleurs. Et pour affirmer la propreté dans les cuisines, le blanc a été choisi. D’ailleurs, à l’époque, les bonnets en coton utilisés ne reflétaient pas du tout la praticité. Ils étaient en effet sans aucune forme et trop mous. C’est de là donc que la toque a été imposée.