Sweat shirts ignifugés

6 Produits

par page
Par ordre décroissant

6 Produits

par page
Par ordre décroissant

Certains domaines d’activité exposent les travailleurs à de nombreux dangers, d’où l’importance des EPI ou équipement de protection individuelle. Ce type d’équipement assure la sécurité au travail et c’est à l’employeur qu’il incombe d’équiper ses employés de vêtements de travail. Les risques sont d’autant plus importants pour ceux qui sont exposés aux étincelles et aux flammes. C’est de là que sont nés les vêtements ignifugés, dont le sweat-shirt ignifugé qui est devenu un incontournable pour ce genre de situation.

Dans quel cas porter un sweat-shirt ignifugé ?

Ingénieur, forgeron, soudeur… Tous ces travailleurs sont régulièrement exposés à des étincelles, aux flammes ou encore aux éclaboussures de métaux en fusion. C’est la raison pour laquelle il est impératif de porter des habits de travail appropriés, entre autres, le sweat-shirt ignifugé. Ce produit, conçu dans un tissu de haute qualité, protège des flammes, de la chaleur rayonnante, des matériaux chauds et de la vapeur. Les modèles certifiés selon les normes EN ISO 11612 et EN ISO 1411 sont à privilégier puisqu’ils réduisent le risque d’embrasement des vêtements après une courte exposition. Le sweat-shirt peut être combiné avec d’autres accessoires ignifugés en cas d’exposition prolongée.

Parmi les secteurs d’activité où le port de vêtement ignifugé est indispensable figure par exemple :

  • Le secteur de l’énergie (gaz, électricité, pétrole…) ;
  • Le secteur des produits chimiques ;
  • Le domaine de la maintenance privée et publique
  • Le domaine de la soudure et de la métallurgie ;
  • Le domaine des exploitations minières ;
  • Le secteur de l’industrie manufacturière ;

En principe, le vêtement anti-feu tel que le sweat-shirt ignifugé assure une protection thermique de haut niveau qui répond aux normes de sécurité en vigueur.

Le sweat-shirt anti-feu, une pièce très discrète

Bon nombre d’employés portent des sweat-shirts fabriqués à partir d’un tissu ignifugé sans que personne ne les remarque. Mis à part sa capacité à réduire les risques d’embrasement, ce vêtement de travail allie confort, légèreté et douceur, comme tout EPI qui se respecte. La seule différence, réside dans le fait que les vêtements ignifugés atténuent les brûlures en cas d’exposition au feu.

Comment choisir son sweat-shirt anti-feu ?

Étant conçu dans un tissu ignifugé, ce vêtement professionnel doit procurer le degré de protection espéré pendant sa durée de vie d’utilisation. Le choix du sweat-shirt devrait ainsi être déterminé en fonction de l’évaluation des risques dans l’exercice du métier concerné. Si les tenues de travail classiques offrent également une protection, les sweat-shirts ignifugés doivent prendre en compte les risques d’exposition aux substances chimiques et celles de matériaux en fusion. En outre, il est également essentiel que ces tenues résistent au lessivage destiné à se débarrasser des contaminants inflammables et conservent leur état sans perte de couleur ni changement démesuré de l’apparence.

Sweat-shirt ignifugé inhérent ou sweat-shirt ignifugé traité ?

Bien que les deux assurent la protection des travailleurs, c’est à l’employeur qu’incombe la responsabilité de choisir lequel est le plus approprié au travail effectué.

Pour les modèles ignifugés inhérents, le tissu utilisé est fabriqué à partir de fibres résistantes aux flammes. La structure de la fibre n’étant pas inflammable, la protection est donc permanente et ne peut être altérée par le lavage ou l’usure. Une fois exposées aux flammes, ces fibres gonflent et s’épaississent pour former ainsi une barrière de protection entre la peau du travailleur et la source de chaleur. Cette barrière reste souple avant de se refroidir, offrant ainsi quelques secondes de protection supplémentaires.

Quant aux sweat-shirts traités, ils sont conçus à partir de tissus traités avec un produit chimique qui retarde les flammes les rendant ainsi ignifugés. Les fibres utilisées, à l’instar du coton, assurent une fonction protectrice et deviennent ignifugées au contact des flammes. Contrairement aux tissus ignifugés inhérents, les tissus traités peuvent s’altérer au fil du temps. Leurs propriétés ignifuges peuvent même disparaître en fonction du mode de lavage utilisé ou des produits chimiques auxquels les vêtements ont été exposés.