Semelles antidérapantes

Principales causes d’accidents sur un lieu de travail, les glissades et les chutes peuvent causer de sérieuses blessures. Ceux œuvrant dans le secteur des huiles et hydrocarbures, les installateurs, les plombiers ou encore les ouvriers en BTP doivent ainsi accorder une attention particulière à la résistance au glissement de leurs chaussures de travail. Choisir des chaussures avec la meilleure qualité antidérapante est donc une nécessité.

Chaussures antidérapantes : un élément fondamental

Conformément à la norme EN ISO 20345, chaque chaussure professionnelle doit avoir au moins un type de semelle antidérapant. D’ailleurs, il est même possible de trouver aujourd’hui des semelles externes amovibles qui se fixent autour des chaussures afin de fournir une protection antidérapante. Il s’agit surtout d’une solution adaptée aux visiteurs qui ne sont pas équipés de chaussures de sécurité.

Afin de répondre aux exigences des normes ISO, sachez que toutes les chaussures de sécurité, de protection ou de travail passent par un test spécifique que nous allons détailler plus tard. L’objectif est de définir leur degré d’adhérence qui leur permettra d’obtenir une classification. Ainsi, pour savoir si vos chaussures de travail sont réellement dotées de semelles antidérapantes et pour connaitre leur qualité antidérapante, il faudra vous assurer de trouver la mention SRA, SRB ou SRC. Si vous ne trouvez aucun de ces marquages, cela signifie que le risque de glissade n’est pas couvert par la chaussure.

La signification des normes SRA, SRB et SRC

Comme il a été évoqué précédemment, afin de comprendre la performance d’une semelle en termes d’adhérence, un test est effectué. Sachez alors que les mentions SRA, SRB et SRC correspondent respectivement à trois tests de résistance au glissement. En outre, l’adhérence d’une semelle antidérapante est mesurée en fonction type de sol et selon le type de lubrifiant utilisé pour créer l’environnement glissant.

  • Les semelles antidérapantes SRA sont testées sur un sol en céramique humide aspergé d’une solution de sulfate de Lauryl.
  • Pour les SRB, le test est réalisé sur un sol en acier lisse recouvert de glycérol.
  • La norme SRC, quant à elle, résulte de la combinaison des deux tests précédents.

Alors que la norme additionnelle SRA est adaptée en cas de présence d’eau sur le sol, la norme SRB est idéale en présence de produits gras. Et étant donné que les semelles antidérapantes certifiées SRC ont pu passer avec succès les tests SRA et SRB, elles sont souvent les plus privilégiées. 

Il est à souligner que les exigences d’adhérence sont les mêmes que ce soit pour la norme EN 20345 (chaussures de sécurité) ou pour la norme EN 20347 (chaussures de travail).