Semelles anti-perforation

Sur un chantier, le risque de blessures graves par perforation est extrêmement élevé avec les clous rouillés, la ferraille, et les vis qui peuvent traîner partout. Pour la protection de vos pieds, le port de chaussures dotées de semelles anti-perforation est fortement recommandé. Il s’agit de chaussures de sécurité S3 et S5, des chaussures de protection P3 et P5 et des chaussures de travail O3 et O5. Pour les autres, pensez à vérifier la présence de la lettre P placée à côté de la catégorie de la chaussure. Il est, par exemple, courant de trouver des chaussures avec le marquage SBP ou encore S1P.

Les caractéristiques d’une semelle anti-perforation

Afin d’assurer la résistance à la perforation des chaussures de sécurité, une semelle intermédiaire est insérée entre la semelle de confort (celle qui est en contact avec le pied) et la semelle d’usure (celle qui est en contact avec le sol). Il s’agit de la fameuse semelle anti-perforation. Les normes exigent que celle-ci soit en mesure de résister à un clou de 4,5 mm de diamètre enfoncé avec une force de pression de 1100 N. Pour vous donner une idée précise, cette pression correspond à celle que subit la semelle d’un individu de 80 kg qui est en train de marcher.

Intégrée au cours du processus de fabrication, la semelle anti-perforation qui peut être en acier ou en matériaux tissée ne peut pas être retirée sans endommager la chaussure conformément à la norme. Il est ainsi important de bien choisir le modèle puisqu’il vous sera impossible de remplacer la semelle anti-perforation. Afin de faire le bon choix, connaitre les avantages de chaque matériau s’avère utile.

Semelle anti-perforation en acier ou en matériaux tissés ?

Deux principaux matériaux sont utilisés pour la conception des semelles anti-perforation : l’acier et les matériaux tissés à haute ténacité comme le Kevlar ou le Twaron.

Les semelles anti-perforation en acier se démarquent par leur robustesse et offrent donc une meilleure durabilité. Elles peuvent même résister à la pénétration d’objets plus fins que ce qui est fixé par la norme et ont l’avantage de ne pas se déformer lorsque l’on marche sur des objets contondants. Cependant, pour ceux qui travaillent sur un site utilisant des détecteurs de métaux pour contrôler les employés lorsqu’ils sortent et entrent, il est préférable de se tourner vers des chaussures anti-perforation en tissu sans métal.

En plus d’être amagnétiques, les semelles anti-perforation en matériaux tissés ont l’avantage d’être très flexibles et légères. Pouvant recouvrir entièrement la surface de la chaussure, elles sont thermiquement isolantes. Le fait qu’elles soient sans métal est un grand atout si les chaussures doivent être portées sur des sites de haute sécurité comme les aéroports, les bases militaires ou encore les bâtiments gouvernementaux.