Normes : résistance aux huiles minérales et aux hydrocarbures

Destinés à protéger les travailleurs contre les risques professionnels, les équipements de protection individuelle doivent respecter les normes relatives au secteur d’activité auquel ils sont dédiés. De ce fait, une évaluation des risques est à réaliser par l’employeur afin de déterminer les EPI à fournir à ses employés. Aujourd’hui, nous vous dévoilons les informations essentielles concernant les chaussures adaptées aux exigences et contraintes de l’environnement de travail, notamment en présence d’huiles minérales et d’hydrocarbures (EN ISO 20345).

Les équipements obligatoires

En règle générale, dans la liste (non exhaustive) des équipements de protection individuelle obligatoires, on distingue :

  • Le casque de sécurité (sur les chantiers comme dans certaines industries)
  • Les lunettes de protection ou le masque de protection (destinés à protéger les yeux ou le visage des éclaboussures et des projections)
  • Le vêtement de travail de protection ou haute visibilité (en fonction de l’environnement et des conditions de travail)
  • Les chaussures de sécurité ou de travail

Les normes en vigueur relatives aux chaussures de sécurité

Le port de chaussures de sécurité est régi par la norme européenne EN ISO 20345. Cette dernière est répartie en six classifications principales, sachant que SB représente la norme de base. Les chaussures respectant cette norme sont en mesure de :

  • Résister à l’abrasion, à la déchirure et à la vapeur d’eau
  • Protéger le travailleur des risques de glissade grâce à leurs semelles antidérapantes
  • Protéger les pieds de l’utilisateur des chocs grâce à un embout affichant une résistance à une énergie de 200 joules (équivalent à un objet pesant 20 kilos tombant à une hauteur d’un mètre) et des risques d’écrasement avec une force de 15 kN (équivalent à 1 500 kilos environ)

Quid de la résistance aux huiles minérales et aux hydrocarbures ?

Ce critère permettant d’éviter les glissades sur les sols huileux ou graisseux concerne les normes suivantes :

  • S1 (destinée à un environnement sec) : chaussures conformes à la norme de base SB, mais avec des caractéristiques supplémentaires. Elles affichent des propriétés antistatiques (A), sont dotées de semelles résistantes aux huiles et aux hydrocarbures (FO), et bénéficient d’un niveau d’absorption des chocs élevé au niveau du talon(E).
  • S1P (destinée à un environnement sec et protège des risques de perforation) : chaussures répondant aux exigences de la norme S1, mais disposant de semelles anti-perforation (P) en plus.
  • S2 (destinée à un environnement sec ou humide) : chaussures répondant aux exigences de la norme S1, mais disposant d’une tige imperméable (WRU) en plus.
  • S3 (destinée à un environnement sec ou humide et protège des risques de perforation) : chaussures profitant de la combinaison des normes S1P et S2, mais disposant de semelles d’usure antidérapantes en plus.
  • S4 (destinée à un environnement sec et humide) : bottes affichant les mêmes propriétés que la norme S1.
  • S5 (destinée à un environnement sec et humide, et protège des risques de perforation) : chaussures affichant les mêmes propriétés que la norme S1P, mais disposant de semelles d’usure antidérapantes en plus.