Comment choisir ses équipements de protection individuelle ?

Chute d’objets, coupure, brûlure, contamination chimique et biologique, voilà autant de dangers auxquels les travailleurs font face sur leur lieu de travail. Là-dessus, le port d’ÉPI ou Équipement de protection individuelle se trouve être le meilleur moyen pour y faire face.

Equipement de sécurité

En effet, les travailleurs doivent bénéficier d’une bonne protection contre certains risques qui peuvent leur créer des problèmes de santé ou réduire leur productivité. L’équipement de protection individuelle ou EPI protègent l’ensemble du corps des employés contre tout risque d’accident de travail sur chantier. Cependant, le choix de ce dispositif de protection doit toujours se conformer aux besoins récurrents en matière de sécurité et de sûreté sur site.

Pour cela, Oxwork.com vous guide pour bien choisir vos accessoires.

Epi c'est quoi ?

Le code du travail régit le port des EPI pour les salariés comme le stipule l’article R.233-83-3 du Code du Travail rappelle les risques qui peuvent menacer la sécurité d’un individu ou la santé de celui-ci lorsqu’il travaille. Ces textes réglementaires préconisent donc le port d’un équipement de protection individuelle (EPI) afin de prévenir ce type de risque. D’après la directive européenne 89/686/CEE.

Protection individuelle ou collective ?

Le terme EPI se définit comme un moyen ou un dispositif qui sera tenu ou porté par la personne afin de la protéger contre un ou plusieurs de ces risques. Il convient de souligner que c’est bien la protection qui est individuelle et non l’équipement, comme de nombreuses personnes le pensent.

Equipement de travail : port des EPI obligatoire ?

Comme ce qui est stipulé dans l’article L.230-2 du Code du travail , les employeurs doivent élaborer des programmes de protections collectives visant à écarter et protéger les salariés de potentiels risques professionnels. À ce propos, le port d’EPI ou Équipement de protection individuelle fait partie des recommandations à suivre. Les employeurs on donc l'obligation de fournir gratuitement des EPI à ses employés, les salariés quant à eux on l'obligation de les porter.

Les différentes catégories d’EPI : Quels sont les (epi) équipements protection individuels ?

Il existe plusieurs gammes d’équipements de protection individuelle et leurs utilisations diffèrent à chaque domaine d’activité. À ce sujet, on distingue plusieurs dispositifs de protection: les casques de sécurité , lunettes de protection, bouchons d’oreilles, masques de protection respiratoire, gants de travail, combinaisons et autres chaussures de sécurité.

Selon la gravité des risques encourus par les travailleurs, il existe trois grandes catégories d’équipement de protection individuelle. Ainsi, la catégorie I recense les équipements qui vont protéger l’employé contre toute sortes d’agressions superficielles, aussi bien mécaniques que celles des chimiques ou physiques (Masques). Les vibrations et les petits chocs qui n’affectent pas les parties vitales du corps et qui ne peuvent entraîner des lésions irréversibles sont également compris dans cette première classification. Il en est de même de la protection contre le rayonnement solaire. Quant à la catégorie II, elle regroupe les agressions graves qui peuvent être physiques, chimiques ou mécaniques, ainsi que les chocs qui affectent les parties vitales du corps et qui sont susceptibles d’engendrer des lésions irréversibles. Enfin, la catégorie III va protéger le travailleur face aux dangers mortels. En effet, pour limiter les chutes de hauteur, on retrouve les harnais de sécurité.

Conditions d'utilisation des EPI

À partir de cette classification, on peut d’ores et déjà déterminer une dizaine de familles d’équipement de protection individuelle en fonction de la zone du corps à protéger. C’est ainsi que la protection de la tête regroupe les casques et bombes pour les cavaliers, les casques de chantier et spécifiques, ainsi que les casques anti-heurts et accessoires. Dans cette catégorie, on distingue la protection des yeux, la protection respiratoire, la protection auditive ou encore celle du visage. On peut encore trouver différents équipements de protection des mains, des pieds et du corps. Enfin, il ne faut pas oublier les protections spécifiques et les divers dispositifs anti-chutes de hauteur.

Prévention individuelle :

Dans une situation de travail exposant les travailleurs à des nuisances, l’employeur doit au préalable identifier et évaluer ces risques. Cette évaluation des risques va lui permettre de définir les mesures de prévention prioritaires afin de préserver la santé et la sécurité de ses salariés. Ces mesures auront pour objectif principal d’éliminer ou de réduire les risques.

Les appareils de protection respiratoire sont utilisés pour les raisons suivantes. Premièrement, ils peuvent être utilisés pour prévenir l'exposition à des substances nocives présentes dans l'air. Deuxièmement, ils peuvent être exigés par les organismes de réglementation dans le cadre d'un programme de santé et de sécurité au travail.

Equipement de protection individuelle INRS :

Les équipements de protection individuelle INRS protègent les travailleurs contre les blessures et les maladies. Les matériaux utilisés pour fabriquer ces produits doivent répondre à certaines normes afin de protéger l'utilisateur contre les produits chimiques, les radiations, la chaleur et les risques électriques.

Moyen de protection

Le moyen de protection que vous choisissez dépend de la situation et de vos préférences. Il existe de nombreux types d'armes pour se protéger, notamment le spray au poivre, les pistolets paralysants et les tasers.

Dispositif de protection individuelle :

L'une des choses les plus importantes que vous pouvez faire pour rester en sécurité au travail est de porter un équipement de protection individuelle (EPI). L'EPI comprend des éléments tels que des gants, des casques de protection et des bouchons d'oreille.

Fiche équipement de protection individuelle

L'équipement de protection individuelle (EPI) est l'équipement porté pour protéger les personnes contre les dangers sur le lieu de travail. Il peut s'agir, entre autres, de lunettes de sécurité, de masques respiratoires, de casques, de gants et de bouchons d'oreille.

Choisissez uniquement des équipements normés

Pour optimiser les conditions d'utilisation des équipements de protection individuels doivent répondre aux normes de sécurité spécifiques. Voici quelques-unes :

Premièrement, les casques de sécurité doivent assurer une protection optimale de la tête contre les chutes. Pour cela, elles doivent se conformer à la norme européenne EN 397. En gros, cela définit des exigences physiques telles que la capacité d’absorption de chocs jusqu’à 5 kN, ou encore la résistance à la pénétration et à la flamme.

Les casques de sécurité sont notamment utilisés dans le secteur du BTP ou des travaux publics en autre. Il existe par conséquent divers types de casque notamment des casques avec des protections auditives qui permettent de limiter les bouchons d'oreilles. Voici une liste exhaustive des normes en vigueur pour les casques :

  • EN 352-3
  • EN 166 (3B) EN 1731 (F)
  • EN 397 (-30°C/+50°C, LD)
  • ANSI/ISEA Z89.1 TYPE I (Class G)

Deuxièmement, la gamme de protection des oreilles réglementée par la norme EN 352 regroupe les bouchons d’oreilles et les casques antibruit. En gros, celle-ci définit les exigences fondamentales pour se protéger des niveaux sonores élevés.

Troisièmement, en fonction de leurs usages, les lunettes de protection doivent répondre à une des normes EN 166, EN 175 ou encore EN 169.

Quatrièmement, les masques de protection respiratoires doivent se conformer à la norme EN 149. En effet, cela leur assure une meilleure protection des voies respiratoires contre les produits chimiques et les poussières.

Masques respiratoires :

Cinquièmement, en étant utilisés dans les tâches de manutention ou de manipulation de produits contaminants et dangereux, les gants de protection doivent répondre à certaines normes :

  • EN 388 : contre les risques mécaniques.
  • EN 374 : contre les risques chimiques.
  • EN 407 : contre les risques thermiques.

Sixièmement, les chaussures de sécurité sont cruciales pour protéger les pieds contre tout risque de blessure, chute d’objet et de contamination. Pour cela, elles doivent se conformer à la norme EN 20345. Par ailleurs, cette norme englobe d’autres, plus spécifiques :

  • SB : pour les modèles avec arrière fermé ou non, dotés d’embout de protection et résistant à l’abrasion et aux glissements.
  • S1 : pour celles avec arrière fermé et doté de propriétés antistatiques et résistant aux hydrocarbures.
  • S1P : norme S1 et dotée de semelles anti-perforation.
  • S2 : S1 avec présence de tige hydrofuge.
  • S3 : S2 avec présence de semelles anti-perforation et de crampons.
  • S4 : S1 avec résistance à l’eau.
  • S5 : S4 avec présence de semelles anti-perforation et résistant à l’eau.

Dernièrement, les vêtements de travail doivent également répondre à certaines normes de sécurité. La plus courante est la norme ISO 13688. Celle-ci définit les exigences générales de performance en matière d’ergonomie, de sécurité, de confort, etc. Par ailleurs, on peut citer quelques normes spécifiques telles que

  • EN 343 : pour la protection contre les intempéries.
  • EN 469 : destinés aux E.P.I pour les soldats du feu.
  • EN 470 : pour les vêtements spécifiques aux soudeurs.
  • EN 471 : pour les vêtements de travail avec haute visibilité.
  • EN 531 : pour les vêtements de travail spécifiques aux travailleurs exposés à la chaleur.
  • EN 24920 : pour les vêtements de travail résistants à l’eau et l’imperméabilité d’un tissu.
  • ISO 11612 : pour les vêtements de travail résistants à la chaleur et aux flammes.

Equipement de protection individuelle : une tendance vers la modernité

Aujourd’hui, il est relativement facile de découvrir l’équipement de protection individuelle qui répond parfaitement aux besoins des travailleurs en matière de protection. Les grandes marques ne cessent de faire preuve d’innovation, tandis que d’autres enseignes viennent également percer le marché. Les genouillères de protection, la casquette de sécurité, le bonnet de travail, la toque de cuisinier, le tour de cou cuisinier ou encore les bottes de sécurité, entre autres, sont toujours recherchés. Cependant, les fabricants ne cessent de produire des articles destinés à protéger les accessoires de travail, tout en surfant sur la mode actuelle. Ainsi, il est de plus en plus courant de découvrir un étui iPad, une housse de protection tablette, un sac ou un trolley de sport, un sac isotherme, un sac à dos pour ordinateur ou encore une housse de lunettes dans les rubriques présentant les divers équipements de protection individuelle. Il en est de même pour le sac marin, la sacoche porte-document, le porte-carte d’identité, la pochette pour téléphone ou Smartphone, les sacs ou les boudins absorbants, le cutter pliable ou le harnais. Le design est toujours très recherché et suit les dernières tendances.

Besoin d’assistances à propos des ÉPI ? N’hésitez pas à nous contacter directement sur le site oxwork.com