Accessoires de travail automne / hiver

3 article(s)

  • Sur-chaussure antidérapante Lemaitre Easy-Grip SRC
    Voir le produit
    24,00 € HT
  • Sur-chaussure antidérapante Lemaitre Total Protect SRC
    Voir le produit
    39,00 € HT
  • Sur-chaussure anti perforation Lemaitre Total Protect Plus SRC
    Voir le produit
    44,00 € HT

Le temps ne s’arrête pas lorsque vient l’automne et l’hiver, qu’il fasse froid ou qu’il pleuve il reste au salarié un travail à assurer. Pour ce faire cependant, il doit s’équiper non seulement de vêtements et chaussures adéquats, mais également d’accessoires, si besoin. Zoom sur les accessoires destinés à améliorer la sécurité et le confort du travailleur durant ces saisons.

Les caractéristiques des accessoires de travail automne hiver

Les équipements de travail de ces deux saisons sont souvent regroupés en une seule catégorie, qu’il s’agisse de vêtement ou d’accessoires, car leurs climats sont assez similaires. En effet, en automne, les températures commencent à baisser graduellement, et si certains jours sont ensoleillés, d’autres peuvent être nuageux, pluvieux, et dans certains cas neigeux.

Si les vêtements de travail automne hiver sont régis par des normes spécifiques, hormis les gants, ça n’est pas le cas des accessoires.

Les différents accessoires de travail automne hiver disponibles

Plusieurs accessoires sont disponibles à l’achat pour passer un automne et un hiver dans un confort optimal :

-          Passe-montagne : c’est une sorte de cagoule qui protège la tête et le visage du froid.

-          Tour de cou : elle s’enfile autour du cou pour garder la nuque et la gorge bien au chaud. Elle peut s’ajuster à l’aide d’un cordon de serrage ou de boutons d’ajustement.

-          Bonnet : bon isolant qui s’ajuste à la forme du crâne, il protège la tête du froid. Certains modèles sont plus fins et plus légers que d’autres pour permettre au travailleur de le porter sous un casque si besoin.

-          Chaussette : elle préserve la température des pieds de froid extrême. Certaines sont anti-odeurs ou encore anti-moisissures en plus. Pour ces saisons, elle existe en deux versions, celles qui sont hautes et couvrent les jambes et la version classique qui couvre jusqu’aux mollets.

-          Gant : il garde les mains au chaud. Selon le modèle, ils peuvent résister aux abrasions, aux perforations, aux déchirures ou aux coupures. Toujours selon le type de gants choisi, il peut aussi être imperméable.

-          Crampons et sur-chaussure antidérapante : Ils auront surtout pour but de protéger des glissades lorsqu’un travailleur évolue dans un milieu hostile (sol glissant, gras ou humide).

-          Chapka : il couvre le front, les oreilles et possède également une protection spéciale pour la nuque. Il peut avoir une doublure moumoute pour protéger au mieux du froid. Il est toujours équipé d’un bouton de serrage et d’un bouton de réglage sous le menton pour l’ajuster au mieux.

-          Echarpe : elle s’enroule autour du cou pour protéger du froid cette zone particulièrement fragile.

-          Mitaine : elle préserve au maximum la chaleur des mains, tout en permettant à son porteur d’avoir une dextérité optimale. Elle peut avoir une propriété antidérapante qui permettra au salarié de manipuler des objets même en cas d’humidité.

Les normes de fabrication des accessoires de travail automne / hiver

La sur-chaussure antidérapante est soumise à la même norme que les chaussures qui résistent aux glissements : EN ISO 20347:2012. Selon le secteur où elle est utilisée, elle peut être équipée d’une coque anti-écrasement.

Avec les sur-chaussures, les gants appartiennent à une catégorie à part, car ce sont les seuls accessoires soumis à des normes particulières. En ce qui concerne les gants, leur conception est régie par la norme de base EN 420. Elle définira les exigences en termes d’ergonomie, d’innocuité, de dextérité et donnera les informations nécessaires ainsi qu’un mode d’emploi. La norme EN 511 viendra ensuite s’y ajouter pour offrir une protection adaptée contre le froid. D’autres normes spécifiques existent aussi pour protéger les mains de divers risques (EN 388 qui protège des risques mécaniques par exemple).

Le reste des accessoires listés précédemment n’est pas considéré comme étant des EPI. Ils n’ont en effet pour rôle principal que d’améliorer le confort du salarié. En revanche, ils doivent avoir les caractéristiques nécessaires pour les préserver des conditions rencontrées en extérieur.

Chargement en cours, merci de patienter

CHARGEMENT...